Le Piton des Neiges par Cilaos / The Piton des Neiges by Cilaos

S’il ne fallait retenir qu’une seule randonnée à la Réunion, ce serait celle-là. Le Piton des Neiges (qui est en fait le cratère d’un ancien volcan). Mais attention, le Piton se mérite ! Un petit challenge sportif pour atteindre le sommet qui culmine à 3071 mètres, le point le plus haut de tout l’océan indien (1760m de dénivelé). En-haut, c’est un véritable paysage lunaire hors du temps qui nous entoure. Le panorama est grandiose : on domine les cirques, la plaine des Cafres et des Palmistes, ainsi que les autres grands sommets (le Grand Bénare et le Gros Morne).

If there were only one hike to do in Reunion Island, that would be it : the Piton des Neige (which is actually the crater of an old volcano). It’s a sporty challenge to reach the summit which culminates at 3071 meters, the highest point in the whole Indian Ocean (1760m of ascending elevation). At the top, it’s a real lunar landscape out of time that surrounds us. The panorama is amazing : you dominate the cirques, the Plaine des Cafres and Palmistes, as well as the other great summits (the Grand Bénare and the Gros Morne).

L’ascension est possible par 3 sentiers : au départ de Cilaos, Hell-Bourg ou la Plaine des Cafres. En décembre 2015, mes trois acolytes et moi avons entrepris cette ascension mythique en partant du village de Cilaos. Bien que l’aller-retour peut se faire en une journée (pour les plus sportifs), nous avons décidé de dormir au refuge de la Caverne Dufour à mi-chemin de la montée (seul gite du parcours) pour assister au lever du soleil au sommet du Piton. Dans nos sacs : K-Way, vêtements chauds, de l’eau, des barres énergétiques, et c’est parti pour l’aventure.

The ascent is possible by 3 trails : from Cilaos, Hell-Bourg or the Plaine des Cafres. In December 2015, my friends and I decided to go for this mythical hike from Cilaos. Although the hike can be done in one day (for the more athletic ones), we decided to sleep at the only shelter « la Caverne Dufour » halfway up the climb, to witness the sunrise at the top of the Piton. In our bags : K-way, warm clothes, water, energy bars, and let’s go for adventure !

Première journée : départ à 14h après un agréable déjeuner au bord de l’étang de Cilaos. 2h30-3h de marche pour arriver au refuge à 2478 mètres. La marche n’est donc pas très longue en soi, mais ça monte fort dès le départ ! Je crois qu’on s’est tous dit que ça n’allait pas être de la tarte. La montée offre de jolis points de vue sur Cilaos quand c’est dégagé, mais un peu plus haut les nuages nous ont rattrapé.

First day : we started at 2 pm after a nice lunch by the pond of Cilaos. 2h30-3h walk to reach the shelter at 2478m. The walk is not very long but it strongly climbs from the start. The climb offers nice views of Cilaos when there are not too many clouds.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5ad7
Ca monte sec !
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5eff
Joli point de vue sur Cilaos
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5a67
Les nuages arrivent…

Sur le chemin on traverse une forêt de cryptomerias, de goyaviers et de « barbes de capucins » (une espèce de mousse rigolote). Il n’y a pas grand monde sur le sentier.

On the way we cross a forest of cryptomerias, guavas and « capuchins barbs » (a kind of funny moss). There are not many people on the trail.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5d3d

Que dire sur le refuge? Ne vous attendez pas à un 4 étoiles, il s’agit d’un refuge pour marcheurs aux conditions (très) sommaires. On dort dans des dortoirs de 9 lits superposés sur trois étages, un peu les uns sur les autres, avec des bonnes odeurs de marcheurs. Pas de vraie douche et les robinets ne laissent passer qu’un mince filet d’eau (prévoir des lingettes pour une petite toilette !). Le diner est servi à heure fixe (très tôt) dans une grande salle avec des bancs, à la bonne franquette. Attention il faut réserver bien à l’avance le lit et le repas. Au menu, un plat unique : de la bonne cuisine créole comme on l’aime (souvent du boucané), dans une ambiance conviviale. Idéal pour recharger les batteries et se préparer pour l’ascension finale le lendemain ! Et bien-sûr, un petit rhum arrangé pour nous donner du courage. Pour l’anecdote, les gardiens/cuisiniers du refuge montent la plupart des vivres à dos d’homme, et les grosses charges sont livrées par hélicoptère. Faute de distraction, tout le monde se couche tôt pour être en forme le lendemain.

What about the shelter ? Do not expect a four-star hotel, it’s a shelter for hikers with (very) basic conditions. You sleep in dormitories with 9 bunk beds with good smells of hikers! There is no real shower and the taps only let a thin stream of water. Dinner is served at fixed time (very early) in a large room with benches. You have to book the bed and the meal in advance. On the menu, a unique dish : good Creole cuisine in a friendly atmosphere. Ideal to take energy for the next day. And of course, a little « rhum arrangé » to give courage. For the anecdote, the food is taken to the shelter on the back of a man who climb the mountain, and the heavy loads are delivered by helicopter. Without any distraction, everyone goes to bed early to be ready for the next day.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5d55
Le gite de la Caverne Dufour en vue après plus de 2h30 de montée

Le lendemain le réveil sonne à 3h. On se change rapidement et discrètement pour ne pas réveiller les autres marcheurs qui partent un peu plus tard, et on se lance dans la nuit noire et froide, avec une barre énergétique en guise de petit déjeuner. Objectif : terminer le reste de l’ascension pour atteindre le sommet en 1h30-2h et assister au lever du soleil sur les montagnes. La nuit est belle, fraiche, et les étoiles offrent un spectacle incroyable. Le sentier est marqué jusqu’au sommet mais il faut bien-sûr s’équiper de lampes frontales et l’ascension s’avère difficile dans le noir. Etrange tableau que celui des randonneurs repérables grâce à un petit point lumineux dans la nuit, qui se suivent d’un pas lourd et endormi.

The next day the alarm clock rings at 3am. We change quickly and discreetly to not wake up the other hikers who leave the shelter later, and we go into the black and cold night, with an energy bar for breakfast. The objective is to reach the summit in 1h30-2h and to look at the sunrise on the mountains. The night is beautiful, cold, and the stars offer an incredible show. The trail is marked to the top but of course it is necessary to be equipped with frontal lamps. The ascent is difficult in the dark. Strange picture than that of the hikers visible thanks to a small luminous point in the night.

Après deux heures d’effort, hourra ! on arrive enfin au sommet à 3071 mètres. Il fait froid, la tête tourne un peu mais le spectacle en vaut la peine. Le sommet nous offre une vue à 360 degrés. Les rayons du soleil  et les nuages lèchent les montagnes. C’est superbe.

After 2 hours of effort, hurray! we finally reach the top at 3071 meters. It’s cold, we are tired, but the show is worth it. The summit offers a 360 degree view. The sun rays and the clouds lick the mountains. It’s awesome.

P1010650_1024

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5dab

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5d93

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quelques courageux dorment dans une tente au sommet alors qu’il fait très froid

Puis il faut redescendre et ce n’est pas de tout repos, il faut impérativement de bonnes chaussures de marche pour atténuer l’impact des gros cailloux. On repasse par le refuge en faisant une petite pause.

Then you must go down and it is not easy. You need good shoes to limit the impact of the big stones. We stop at the shelter for a quick break.

P1010753_1024

P1010775_1024

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e45
Le gite en vue
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e41
Imaginez un peu : ça, c’est le type de sentier qu’on monte dans la nuit noire à 3h du matin ! Attention aux chevilles !

La descente est beaucoup moins agréable que la montée car les impacts sur les cailloux sont violents.

Et enfin l’arrivée, après 3h de descente ! Quelle satisfaction ! On retrouve notre voiture, fatigués et ravis, avec une seule envie : recommencer (enfin pas tout de suite tout de suite…).

The descent is much less pleasant than the climb due to the violent stones impact. And finally the arrival, after 3 hours of descent. What a satisfaction ! We are tired but we have only one desire : to start again! (well, not too soon) 


6 réflexions sur “Le Piton des Neiges par Cilaos / The Piton des Neiges by Cilaos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s